Votre naviguateur internet ne support pas le JavaScript!
×

Circuit-court, locavore, économie locale, .... On vous explique tout !


person Publié par: Quentin Monfray list Catégorie: Lifestyle

Produits locaux, de saisons, circuit-court, économie locale, locavore, … tant de termes différents et utilisés à toutes les sauces. Il est grand temps de faire le point sur ces notions primordiales, mais souvent utilisées de manière ambigüe.

Economie Locale

Démarrons avec le terme « économie locale », qui définit l’ensemble des acteurs économiques d’un territoire donné, généralement admis avec un rayon de 150km.

Ici, ce sont donc simplement des notions géographiques qui entrent en ligne de compte, aucunement des procédés ou méthodes de fabrication. Pour nous chez Local Drive, cela se traduit par « pourquoi aller chercher loin ce que l’on trouve près de chez nous ? ».

Circuit-court

Totalement dissocié de l’économie locale, le terme de « circuit-court » quant à lui se résume au fait de se procurer un produit directement auprès du fabricant (vente directe), ou avec un intermédiaire maximum.

Aucune notion géographique pour le circuit-court donc. Le nombre restreint d’intermédiaires limite globalement la hausse des prix, et en généralisant, le circuit-court permet une meilleure rémunération du fabricant.

On vient donc de voir simplement deux termes, très souvent utilisés ensemble dans les médias, les publicités, etc… qui peuvent être totalement opposés !

Je peux tout à fait me procurer une tomate en circuit-court produite au Brésil qui aura traversée la moitié de la planète, ou une tomate de l’économie locale à mon épicerie du coin, provenant d’une centrale d’achat et produite en France.

Locavore

Passons maintenant au terme « locavore », qui peut être résumé par une association des deux termes précédents, à savoir consommer en circuit-court, auprès de l’économie locale.

Une personne « locavore » est donc à la recherche de produits locaux, c’est-à-dire fabriqués et vendus par l’économie locale.

Comment faire pour m’y retrouver dans tout ça ?

Il n’y a pas de solution miracle, tout est une question de choix.

Opter pour le circuit-court c’est favoriser la rémunération du producteur, au bémol parfois de l’impact écologique du transport des produits s’ils viennent de loin.

Choisir de consommer auprès de l’économie locale, c’est permettre à son commerçant d’inscrire le petit dernier à un cours de solfège à l’école de musique du village, tout en rémunérant également d’autres intermédiaires parfois moins identifiables.

Être locavore c’est profiter des produits de saisons auprès de ses producteurs préférés, mais c’est se couper de tout ce qui fait notre confort de vie moderne : thé, cafés, chocolats, fruits exotiques, …

Vous l’aurez compris tout n’est pas noir ou blanc, car aucune solution n’est parfaite. Il s’agit dans un premier temps de se réapproprier notre consommation, acheter en toute connaissance de cause, en fonction des valeurs et des contraintes de chacun, pour permettre à nos commerçants de perdurer et maintenir une offre commerciale de proximité dans nos villages, ainsi qu’à nos producteurs de continuer à proposer une alimentation de qualité produite localement.

Produit ajouté au panierx
Produit retiré du panierx